FeelGood

Je ne m’entends plus avec ma famille, est-ce de ma faute ?

Parce qu’on prend ses propres décisions à l’âge adulte et que cela n’est pas toujours compris par la famille, il est possible qu’un jour vous ne vous entendiez plus avec vos proches. Parfois, la mauvaise entente s’installe parce qu’on finit par se rendre compte qu’un ou plusieurs membre(s) de notre famille sont toxiques. D’autres fois, on ne s’entend plus avec sa famille à la suite d’une grosse dispute. Le conflit n’ayant pas été vraiment réglé, la communication et l’entente sont compromises. Mais alors, à qui la responsabilité dans tout ça ? Et bien cela dépend de chaque situation. Le plus souvent, il y a des torts des deux côtés. Mais ce n’est pas toujours le cas non plus. Se remettre en question est toujours une bonne chose. Rejeter la faute sur l’autre n’est généralement pas salvateur pour la relation. Et tout prendre sur vos propres épaules n’est tout simplement pas juste ni la solution. Alors comment déterminer sa part de responsabilité ? Comment ne pas se victimiser ? Comment ne pas se laisser marcher sur les pieds également ? 

Ne plus s’entendre avec sa famille : suis-je responsable ?

dispute

Vous ne vous entendez plus avec votre famille ? Vous vous posez la question en boucle : est-ce de ma faute ? Attention à ne pas vous accabler ! Prenez un peu de recul pour faire le point. Vous pouvez même écrire sur un papier ce que vous présumez être de votre responsabilité et ce qui ne l’est pas. Évitez aussi de rejeter toutes les fautes sur l’autre ou de rester coincé(e) dans un état de victimisation. Le plus souvent, quand on ne s’entend plus avec sa famille et qu’il y a des tensions régulièrement, c’est à cause d’un manque de tolérance, un manque d’affirmation ou une mauvaise communication. Dans ce cas, il est fort probable que chacune des parties ait des responsabilités dans la situation. En revanche, si vous avez à faire à une famille toxique et que vous ne supportez plus vos proches, laissez la culpabilité de côté car cela n’est pas de votre faute. L’éloignement et / ou l’accompagnement thérapeutique restent alors les meilleures solutions. 

 

A lire aussi : les conflits répétitifs avec l’entourage, comment les gérer ?

Jamais de ma faute : quels mécanismes psychologiques en jeu ?

 

Si vous pensez que dans l’histoire ce n’est jamais de votre faute, vous avez peut-être besoin de mieux vous comprendre et de vous remettre en question (et inversement si c’est l’autre qui pense cela). 

 

Selon les psychologues, ne jamais reconnaître sa part de responsabilité tient du fait que la personne tente de se mettre à distance d’un traumatisme ou d’une culpabilité déjà vécue. C’est aussi le signe qu’on manque grandement de confiance en soi et qu’il y a certainement une fragilité narcissique. C’est en quelque sorte un mécanisme de défense qui passe par la victimisation. 

 

A l’inverse, certaines personnes s’auto-punissent en s’attribuant toutes les fautes et en se maudissant pour cela. Ce comportement est également problématique et peut parfois révéler des relations familiales déséquilibrées où certains membres ont une emprise malsaine (rapport dominant, dévalorisateur, critique…).

 

Divergences familiales pour lesquelles il ne faut pas culpabiliser

 

De nombreux témoignages sur le web relatent des situations conflictuelles dans les familles. Certains de ces témoignages racontent des faits où un membre est rejeté, jugé ou critiqué pour un choix de vie. Pour ces situations, vous ne devez pas culpabiliser et penser que c’est de votre faute car vous êtes libre de vos choix. Voici quelques exemples fréquents. 

conflit

  • Après une rencontre, vous concrétisez rapidement la relation en emménageant ensemble et cela est vivement critiqué par vos proches.
  • Le choix de votre partenaire ne convient pas à votre famille et elle passe son temps à le dénigrer ouvertement.
  • Vous décidez de quitter un travail avec une bonne situation et cela ne plaît pas à votre entourage.
  • Vous décidez de faire un virage de vie à 360° pour vivre vos passions.
  • Vous avez beaucoup changé, évolué, adopté de nouvelles valeurs et un style de vie différent ou à l’opposé. Votre famille ne l’accepte pas et cela crée de vives tensions.
  • Vous êtes de nature à positiver et au contraire votre famille est sans cesse à rabacher le négatif. Vous avez du mal à les supporter mais vous n’en prenez pas votre parti. En revanche, votre entourage vous raille à la moindre occasion avec des phrases du style “non, mais dans quel monde tu vis”, ou alors “on est pas chez les bisounours”
  • Ils sont snobs, vous êtes simple (ou l’inverse). Parfois, vous vous regardez mutuellement comme des « extraterrestres » 🙂

 

5 conseils pour mieux s’entendre avec sa famille

 

  1. Prenez les tels qu’ils sont, on ne change pas les autres, ils changent eux-mêmes s’ils le décident
  2. Affirmez-vous quand il le faut, c’est à dire face à ce qui n’est vraiment pas acceptable pour vous, quitte à prendre vos distances plus ou moins longtemps
  3. Questionnez-les pour mieux comprendre leurs comportements et leur façon de voir les choses
  4. Vous pouvez espacer les rencontres si cela est bénéfique et aussi demander de l’aide à un thérapeute
  5. Gardez un jardin secret, vous n’avez pas de compte à rendre 

 

A découvrir : la thérapie en ligne pour les problèmes familiaux

 

Quelles sont les autres raisons qui conduisent à ne plus s’entendre avec sa famille ? 

incompréhension

Outre les exemples cités plus haut, il y a encore d’autres raisons qui font qu’on peut ne plus s’entendre avec sa famille soudainement. Vous reconnaîtrez peut-être les points cités ci-dessous, soit chez vous, soit chez les autres membres de votre famille. Cela vous aidera peut-être à  mieux déterminer les responsabilités de chacun.

  • Avoir une prise de conscience sur sa famille et les voir tout à coup d’un autre œil.
  • Le manque de limites. Comme se laisser tout dire, ne pas réagir, ne pas dire ce que l’on pense vraiment.
  • Avoir trop d’attentes et d’exigences vis-à-vis de l’autre.
  • Ne pas être capable de reconnaître ses torts et de s’excuser.
  • Il y a eu un événement grave ou immoral, dont une ou plusieurs personnes de la famille portent les responsabilités ou bien sont impliquées. Il y a beaucoup de rancœurs et la relation est potentiellement fortement compromise.

 

Laisser un commentaire